Bien que n’étant pas alsacienne, la Linzertorte a chez moi des accents proustiens.  Première découverte bien entendu alors que je faisais un stage dans les instances européennes. Puis, de retour à Paris pour continuer mes études, ma boulangerie préférée en préparait des carrés divins. Quelques années plus tard, retour à Strasbourg puisque Chéri y est installé. Et c’est là que je découvre ce qui pour moi est resté un délicieux souvenir : les linzertorte de la rue d’Auzterlitz. Je ne sais pas si cette boulangerie est toujours là, ni si elle prépare toujours ces tartelettes que je ramenais avec moi dans le train, mais c’était magnifique.

Le problème des souvenirs proustiens, c’est qu’ils subissent une sorte de montée en chantilly et finissent par être des graals dans notre esprit. Ce qui n’était peut-être somme toute qu’une tarte très bonne, devient, avec le temps, la meilleure des tartes, et un goût à retrouver, comme un graal…

Mon graal de Linzertorte a une pâte épaisse, alliant moelleux et croustillant et une confiture à la framboise vraiment framboisée. En tout cas, de l’amande dans la pâte mais pas de chocolat et bien sûr de la cannelle.

Je ne sais si j’ai retrouvé ce graal. Mais en tout cas, la tarte ci-dessous était délicieuse…

Et vous ? Vos souvenirs de linzertorte ?

 

Source : cuisine et vins de France

 

Linzertorte 3

LA LINZERTORTE

350 g de confiture de framboises

140 g de poudre d’amandes

2 jaunes d’œufs

140 g de beurre mou + 15 g pour le moule

140 g de sucre

280 g de farine + 30 g pour étaler la pâte

1 cuil. à café de cannelle en poudre

sel

 

Dans le bol d’un robot, mélanger longuement le beurre mou et le sucre, puis incorporer petit à petit, sans cesser de mélanger, la farine, la cannelle, la poudre d’amandes, les jaunes d’œufs et 1 pincée de sel. Faire une boule avec la pâte, l’emballer dans du film étirable et la réserver au moins 1 h au frais.

Passé ce temps, beurrer un moule à tarte de 28 cm de diamètre. Sortir la pâte du réfrigérateur. En prélever les 3/4. Poser cette boule de pâte dans le moule et l’étaler avec la paume de la main pour le garnir. Etaler la confiture sur la pâte.

Préchauffez le four à 180° (th 6). Etaler le reste de pâte sur un plan de travail fariné. A l’aide d’une roulette crantée de préférence, découper des bandes de pâte d’environ 1 cm de large. Les déposer sur la tarte pour former des croisillons. Les souder en les pinçant entre les doigts pour les fixer au bord de la tarte. Enfourner pour environ 45 min, jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée.

Sortir la tarte du four, la démouler sur une grille, et laisser refroidir.

linzertorte 1