IMG_9814


Pour le gâteau du labo de cette semaine, j’ai réalisé pour Chéri le fameux Napolitain. L’idée me trottait dans la tête depuis pas mal de temps : il fallait passer à sa réalisation. D’autant que le Napolitain, c’est mon péché-mignon de gâteau industriel. Je suis pathétique : chaque fois que je rentre en France, je remporte avec moi une boîte de ces gâteaux individuels, que je consomme avec la plus grande prudence, comme si c’était du caviar, histoire de faire durer le plaisir au maximum.

Le challenge du Napolitain est à mon avis de reproduire le moelleux des biscuits puis de les rassembler par la petite crème au chocolat. Pour cela, deux solutions en naviguant sur la blogosphère : soit faire des biscuits genre gâteau au yaourt, soit réaliser des génoises. Vu que sur les photos de mes congénères, la version « biscuit » semblait plus se rapprocher de la version originale de Lu que la version « génoise », j’ai optée pour celle-ci. La version génoise promettait une texture plus aérienne certes, mais me semblait du coup plus friable. Ensuite, l’autre défi est de réaliser des gâteaux vraiment moelleux et pas étouffe-chrétien. D’où l’attention portée à la cuisson qui ne doit pas trop dessécher les cakes.
Enfin, il s’agit de reproduire au mieux la crème chocolat entre les biscuits et la méthode à base de lait concentré sucré me semblait plus raccord avec la texture et le rendu originel. Du coup c’est la recette de Palais des délices qui est sortie grande vainqueure de ma recherche sur internet.

Beau succès dans le labo de Chéri pour la réunion hebdomadaire. Je dois avouer que m’ayant contentée des chutes du gâteau, j’étais satisfaite au moins des biscuits.
A noter que cette pâte m’a permis de faire deux cakes (un chocolat, un vanille) dans deux moules de 18 à 20 cm de diamètre. Pour obtenir un beau gâteau et faire un beau montage, j’ai étêté les cakes pour leur enlever la bosse de poussée lors de la cuisson. Ensuite, à vous de voir si vous souhaitez faire comme le vrai Napolitain et intercaler une couche de cake chocolat entre deux couches vanille ou si, pour ne pas faire trop de « chutes », vous préférez utiliser les 4 demi-cakes intercalés.  

 

napolitain tranche 1

NAPOLITAIN

Pour les cakes
1 pot de yaourt nature
3 pots de sucre semoule
4 pots de farine
1/2 pot d'huile
4 oeufs
1,5 cc de levure chimique
3 CS de cacao en poudre amer
1 cc d'extrait de vanille liquide

Pour la crème au chocolat:
400g de lait concentré sucré
4 CS de cacao amer
Un bouchon de rhum (pour une version non halal)

Pour le glaçage
150g de sucre glace
Quelques gouttes d’eau ou de lait
Vermicelles de chocolat ou chocolat râpé

Préparer les gâteaux. Préchauffer le four à 180°C et chemiser deux moules de papier sulfurisé (moules carrés pour imiter le fameux Lu ou ronds comme chez moi)

Mélanger tous les ingrédients des gâteaux, sauf le chocolat et la vanille. Bien fouetter pour obtenir une pâte aérée et homogène.

Séparer la pâte en deux parties égales. Dans l’une, incorporer le chocolat amer en poudre. Si la pâte est trop épaisse, la détendre avec un peu de lait. Incorporer et mélanger la vanille dans la deuxième pâte.

Verser les préparations dans les deux moules et enfourner 20mn environ. Attention : les biscuits ne doivent pas être trop cuits afin de garder leur moelleux.

Au sortir du four, laisser refroidir les cakes puis les démouler.

Préparer la crème au chocolat en mélangeant le chocolat et le lait concentré sucré. Préparer aussi le glaçage blanc : la méthode reste très empirique. IL faut rajouter de l’eau ou du lait petit à petit afin d’obtenir une pâte pas trop liquide, à la consistance parfaite.

Une fois les cakes froids, les étêter (enlever la partie bombée), puis couper chaque cake en deux dans le sens de l’épaisseur. Commencer par la couche vanille à tartiner de la moitié de la crème chocolat avant de mettre l’une des couches au chocolat. Retartiner de chocolat et finir avec la couche vanille. Recouvrir enfin cette dernière du glaçage blanc. Répartir les vermicelles au chocolat ou râper un peu d’une tablette de chocolat sur ce glaçage.

Réserver le gâteau au moins 30mn avant de le déguster afin de laisser le temps aux biscuits de s’imprégner de la crème chocolat.
Après….nous déclinons toute responsabilité auprès des gourmands.