IMG_8301

Avec ce post je voudrai inaugurer une rubrique destinée au catho nomade. Celui qui recherche à refaire le plein de spiritualité chrétienne, sans pour autant mettre les pieds dans une église.

Cette nouvelle catégorie part notamment de ma propre expérience d’expatriée de ne pas avoir forcément une église à proximité, un groupe de prière et n’importe quel autre moyen concret à la disposition du croyant lambda dans un pays à dominante culturelle catho/chrétienne.


Du coup, on cherche ailleurs de quoi assouvir sa soif de connaissances (parce qu’un chrétien digne de ce nom est à mon avis un chrétien qui cherche et ne s’arrête pas la bouche grande ouverte au milieu du chemin en attendant qu’on le gave), sa soif de prières, sa soif de débats, de spiritualité.

Et puis ça tombe bien aussi parce que le chrétien aussi est quelqu’un qui ne s’arrête pas à la porte de sa maison, son temple, son église. Il va voir ailleurs le chrétien. Ciao, bye, Yallah! Si Jésus avait voulu des croyants pépères, lui, les apôtres et les disciples n’auraient pas usé leurs sandales sur les chemins de Palestine. Il n’y aurait pas eu la Pentecôte non plus avec l’envoi en mission. Et Paul serait tranquillement resté chez lui à persécuter les disciples, plutôt qu’à courir le monde méditerranéen pour parler du Christ.

Bref tout ça pour vous dire que quand on est nomade (et on peut être nomade en plein Paris, à 50m d’une église), il y a d’autres moyens de prier, de se reconnecter aux textes, à la communauté. Attention, je ne dis pas ici qu’il ne faut pas aller à la messe (qui reste le temps par excellence d’unité de l’Eglise et de communion) ; je dis simplement qu’il y a aussi d’autres moyens.

psaumes dans la ville

Alors on commence cette rubrique avec une premier site internet.  Ami du smartphone et du podcast, tu as sans aucun doute déjà fait ton carême avec Retraite dans la Ville. Je pense avoir dans les pages de ce blog assez suffisamment développé le fait que cette Retraite était génialissime. Je ne reviendrai donc pas dessus (sauf l’année prochaine).

Mais en attendant, et pour les accros de la Retraite comme moi, les Dominicains de Lille ont lancé « Psaumes dans la Ville ». Le principe est le même : l’inscription se fait en ligne et de temps en temps, ô joie, que reçoit-on dans sa boîte mail ? Un psaume. Chanté, ou récité et médité. 5mn de bonheur pour « déconnecter » diront certains. Moi je trouve que ça « reconnecte » plutôt avec le monde qui nous entoure. On peut aussi l’écouter en ligne sur leur site ou télécharger le podcast. Seul inconvénient je trouve : le podcast ne fonctionne que sur itunes.

Pourquoi ce site est sympa? Parce que les psaumes sont de chouettes poèmes, de très belles prières. Généralement d'ailleurs un psaume commence mal: le malheur s'abat sur le psalmiste, la guerre éclate. bref c'est pas la joie. Puis généralement la situation s'améliore, et cela finit en chant de joie. Tout une richesse à explorer au fil des jours. Des textes à ruminer, à chanter, à écouter, ré-écouter. On ne se lasse pas de ce qui constitue la base des prières journalières de beaucoup de moines, moniales, mais aussi laïcs. Et là, c'est à porter de clic.