kiss-cool

 

Vous l’aurez compris cher lecteur, l’auteure de ces pages évite autant que ce peut le blabla catho. (« Que la Grâce béatifiante de Notre Seigneur et la douce bonté de l’Esprit saint me guide vers une plénitude dans la prière en communion sainte avec mes frères et sœurs blablabla »). Mais il est vrai que des fois, laisser quelques posts bien-pensants sur ce blog serait une belle tentation. Du blabla certes, mais quid des faits ?

Je ne sépare pas ma vie spirituelle de ma vie professionnelle ou ma vie de famille. C’est pas compartimenté. C’est la personne que je suis, avec ma foi que je trimballe ici ou là. Cela ne fait pas de moi une sainte (loin de là…ohhhh bien loin de là !), mais si, via mon baptême j’y suis appelée (ah ah ah ah !!!). Pas facile tous les jours.

Bref, la semaine dernière je vous ai laissé avec cette catéchèse impertinente sur « Je ne suis pas venu abolir, mais accomplir ». Alors concrètement, ça donne quoi dans une vie ? Ca donne quoi dans ma vie ? Parce que c'est bien beau de parler, mais si je ne mets pas en application, ça sert à quoi? (à part regarder la paille dans l'oeil du voisin...)

Prenez une petite équipe dans une administration. Les personnes s’entendent plutôt bien et la mission de rebâtir le service et faire tourner la maison, si elle s’avère ardue, reste un beau challenge à prendre à bras le corps. Ajoutez dans le décor un individu (appelons-le Trucmuche) tout frais débarqué dans le pays et que l’on accueille comme on accueillerait tout nouvel expat. En plus, ses compétences faisaient cruellement défaut : il est donc accueilli les bras vraiment grands ouverts. Et puis là, d’un coup le pétage de câble du nouveau, l’équipe qui se braque devant les insultes et le dénigrement du travail effectué. Le bon esprit d’équipe vole en éclat et nous sommes plus qu’une petite minorité à nous soutenir.

Venons-en au propos et à l’effet KissCool. Comme souvent, je viens au bureau avec un cake. Pour la réunion de service. Ce matin-là, Trucmuche se fend d’une visite dans notre service. Généralement, je suis dis juste « Bonjour » du bout des lèvres (à peine chrétien ça ma bonne dame !) sans lui demander comment ça va, parce qu’honnêtement, je m’en fous. (Encore moins charitable ça !) Ce matin je tente un « ça va ? ». Parce que oui, au bout d’un moment, il faut se forcer à pardonner (même pour les crasses faites au bureau….). Sa réponse ? Je crois qu’elle était purement formelle et de toute façon, je crois que j’en ai encore rien à faire. (Quand je vous dit que la sainteté c'est pas pour demain....pffff) Quant au cake, avec des tranches bien en évidence sur mon bureau :

-          Solution 1 : je lui propose une tranche, il la mange et s’étouffe avec. Je jubile.

-          Solution 2 : je ne lui propose pas de tranche parce que Trucmuche est un sale c..

-          Solution 3 : Je lui propose une tranche, il l’a mange et me remercie.

Si l’on suit ce mââââgnifique évangile de la semaine dernière, soyons clairs : la solution 1 est à éviter, que l’on soit chrétien, juif, musulman, athée, etc… La solution 2 est très viable puisque je respecte la Loi (Tu ne tueras pas…) Et finalement je pourrais m’en tenir là. Mais quand Jésus me dire qu’il est venu accomplir, il ne me dit pas que c’est OK pour moi de vouloir étouffer Trucmuche avec une part de gâteau. Il m’invite a entrer dans une autre relation avec Lui…("tu aimeras ton prochain....") et donc avec Trucmuche (parce que oui, je suis sensée, je dis bien "sensée" voir Dieu et sa bonté, sa compassion, sa charité chez lui. Je vous assure que j'ai beau chercher, je dois avoir des pelures devant les yeux...).

Honnêtement ? Entre être au minimum polie, au mieux sympa avec Trucmuche et gagner des points en allant à la messe pour sauver mon âme, il me semble qu’aller à la messe soit plus facile. Et banco, 10 points pour mon âme au paradis....eh eh eh.

Mais avec ce que j’avais écrit la semaine dernière, il fallait bien agir non ? La solution 3 fut donc adoptée. Et oui, Trucmuche a mangé du cake. Et m’a remerciée.

Dieu que le chemin vers la sainteté est rude….