fin_septembre_09_090


Il y a plus d'un an de cela, je vous avais écrit une petite bafouille sur le thème "Les prêtres c'est comme les Vélib'". Aujourd'hui, j'ai envie d'écrire: "L'Eglise c'est comme les Vélibs": c'est pas parce que le système est parfois en panne, que les vélos sont voilés, tordus, en panne, que les bornes ne répondent pas que l'on abandonne pour autant de pédaler et de se déplacer.
J'ai envie de dire que l'Eglise est pareille: est-ce que parce qu'il y a des choses qui vont de travers, des choses qui justement nous fnt fuir de nos églises, des choses qui font que de moins en moins d'hommes prennent la route des séminaires, un système qui n'écoyte pas tout le monde, un système que l'on sent déconnecté de la réalité du XXIe siècle que l'on doit partir?
Non.

C'est pour cela que dimanche prochain, je rejoindrai la Marche du Comité de la Jupe à Paris (il y a d'autres marches dans d'autres villes de France).
Avec celles et ceux qui vont marcher, discuter de l'avenir de l'Eglise, j'ai envie de montrer que l'Eglise, notre Eglise c'est nous et ce que nous en faisons. Mais il faut pour cela en avoir les moyens.
L'Eglise telle qu'elle a vécu pendant des siècles, à mon avis, ne peut pas faire fasse aux défis de notre temps.
Or l'Eglise, les chrétiens ont toujours à témoigner de ce qu'ils vivent, de leur foi. Aujourd'hui, on ne dit pas sa foi par les conquêtes politiques de Vatican, on ne dit pas sa foi (et Dieu merci!) en "convertissant les indigènes". L'Eglise l'a eu fait. C'était parfois de grossières erreurs.

Aujourd'hui, être chrétien, c'est d'abord être. Puis ensuite, on témoigne de ce que l'on est. Et l'on témoigne de ce que l'on est avec les moyens du bord. Or les moyens, tels que je les vois ne sont pas brillants: églises désertées (en même temps, c'est tellement mortel ce qu'on y vit qu'on n'a plus envie d'y entrer non plus), langage utilisé qui se parle à personne sauf à quelques initiés, de la morale de boudoir plus que de la Morale, bref du pas brillant.
Moi j'ai envie d'une Eglise où tout le monde participe. j'ai envie d'une Eglise où la vocation de chacun est pris en compte, quel que soit son sexe, son orientation sexuelle, son statut marital. J'ai envie d'une Eglise qui dise que oui, ce qui la fait vivre c'est l'Amour de Dieu et non une liste non exhaustive de pseudo-recommandations. J'ai envie d'une Eglise vivante où les gens sont heureux de se rencontrer, de vivre ensemble les sacrements. Bref, j'ai envie d'une Eglise.
C'est pour cela que je marcherai dimanche prochain.
Si vous voulez nous rejoindre, le RV est donné à 12h30 aux arènes de Lutèce. Nous marcherons jusqu'à la place St Sulpice où nous serons vers 16h30.
Plus d'infos sur le site du comité de la jupe: www.comitedelajupe.fr