couronnement_Vierge

 Cher lecteur qui suit assidûment mes billets spi et catéchistiques, tu attendais bien sûr avec impatience, ce billet annonciateur, non seulement d'un grand week end de farniente, mais aussi d'un peu de culture G catho. Le voilà donc.

 Je t'imagine d'ici au bord de la plage ou dans un grand jardin ombragé, lascivement étendu, lunettes de soleil et chapeau, prêt à faire la sieste. Mais tout de même avec cette question infernale qui te turlupine: "le 15 août…hum….le 15 août…ça doit être une fête religieuse…mais laquelle?"

    Une étincelle d'intelligence te fait alors sursauter dans un "mais oui, c'est bien sûûûûûrr!, elle nous l'avait déjà dit ici". Car oui, si l'on confond souvent l'Ascension et l'Assomption parce que les deux sont des promesses d'heureux moments de farniente lors de grands week ends, il n'en demeure pas moins que, comme on me l'avait appris au caté: "L'Ascension c'est Jésus qui monte au ciel. L'Assomption c'est Marie qui monte au ciel"

 

      Marie est donc élevée au ciel "corps et âme" et "entre dans la Gloire de Dieu". Aïe aïe…encore du charabia catho difficile à saisir. Donc pour faire bref et imagé, nous croyons que la Mère de Jésus est donc partie rejoindre Dieu, où elle est la première personne humaine à être divinisée. Vous vous souvenez? Souvent je compare l'Amour de Dieu à une grande piscine qui ne manquerai jamais d'eau. Déjà sur terre, il n'appartient qu'à nous à goûter et batifoler dans cette eau. Vivre avec Dieu et en Dieu, c'est finalement faire ce grand plongeon et se baigner sans fin dans cette piscine. Dieu s'est fait homme en Jésus pour nous montrer qu'en suivant un commandement essentiel "aime!", nous sommes appelés à entrer dans une certaine divinité. Dieu s'est fait homme pour que nous puissions le rejoindre dans sa divinité.

 

  Et Marie est considérée par les catholiques comme la première à avoir fait ce pas. Tout simplement aussi parce qu'elle a été la première à dire "oui" à Dieu, en acceptant d'être la Mère de Jésus. Ce que nous célébrons ce 15 août c'est la fabuleuse confiance en Dieu, d'une jeune fille, femme, mère (bref, comme nous quoi). C'est la vie simple d'une femme juive de son temps, qui croyait profondément en Dieu et qui a dit "Je suis la servante du Seigneur, qu'il soit fait selon Sa parole". C'est tout ceci qui nous la rend si proche et c'est pour cela aussi que beaucoup trouvent qu'il est plus facile de s'adresser à elle dans leurs prières et qu'une dévotion assez particulière lui est dédiée: si Dieu nous semble parfois loin, il est parfois plus facile de se tourner vers une femme, une mère, comme nous, qui a eu plus ou moins la même vie que nous et qui est plus à même de nous comprendre…Ce à quoi, elle nous répond dans nos prières: "Ai confiance…"